Stoker

« A la mort de son père dans un étrange accident de voiture, India, une adolescente, assiste au retour de son oncle, un homme mystérieux dont elle ignorait l’existence, et qui s’installe avec elle et sa mère. India commence à soupçonner que les motivations de cet homme charmeur ne sont pas sans arrière-pensées et ne tarde pas à ressentir pour lui des sentiments mêlés de méfiance et d’attirance.» 

Source: premiere.fr

Thriller horrifique agrémenté de psychologique et d’une bonne dose de dramatique, par l’excellent Park Chan-wook.

En premier lieu, je dois obligatoirement vous parler de l’ambiance du film. Celle-ci est sublime et complètement désaxée. On se croiraient dans un vieux film gothique. Je vous jure, au niveau esthétique tout est parfait : les costumes, la vaste demeure aux allures d’époque, le jardin, les couleurs, le grand luxe, etc.  Au niveau de la musique, celle-ci est merveilleusement exploitée: classique, intense, qui nous fait glisser tout lentement vers une folie des plus troublantes. Tout dans ce film est poétique, d’une élégance époustouflante et d’une noirceur cruelle.

Image

Le film est parsemé de métaphores, toutes plus surprenantes et parfois émouvantes, les unes que les autres. Une grande partie de l’intrigue est basée sur le passage de l’adolescence à l’âge adulte ( ça m’a un peu fait penser au film innocence sauf que dans celui-ci, c’est le passage de l’enfance à l’adolescence et que Stoker est 20 fois meilleur et pas le même genre du tout mais bon haha) . Les symboles reliés à ce sujet sont nombreux et très puissants, il vous suffira d’être attentif durant l’écoute du film, pour savoir les apprécier et le comprendre! Ce que j’ai trouvée d’autant plus merveilleux, c’est l’espèce de dualité dans la personnalité d’India; toujours tiraillée entre passé, présent; s’intériorisé ou s’extériorisé; rester une adolescente ou devenir adulte; etc. L’oncle Charlie lui, représente une toute autre forme de dualité, autant au niveau métaphorique que réel (vous allez comprendre en écoutant le film).

Image

Évidemment, il y’a des scènes complètement troublantes, autant par une violence sournoise, que par une perversité un peu traumatisante. Le film dans son ensemble est très prenant, car bien qu’il soit tout en lenteur par endroit, on s’enfonce toujours un peu plus dans une noirceur et une folie sensuelle. La scène dans la douche est particulièrement dérangeante et trompeuse, vous verrez par vous-même. Ne vous attendez pas à des scènes gores et une terreur habituelle, non. C’est une forme de terreur inhabituelle, incestueuse et froide.

Image

Passons aux personnages du film. Celui-ci bénéficie d’un trio d’acteur follement talentueux ( Mia Wasikowska, Nicole Kidman et Matthew Goode). Ce trio est particulièrement glacial, bizarre et troublé mentalement. Au fil du film, on y retrouve principalement un duo (India et Charlie) pour laisser un peu de coté la charmante mère.

Image

Toutes les scènes du films suivent un rythme fluide et d’une extrême beauté. Chaque scène à son lot de mystère et d’angoisse, mais gardez en tête que les apparences sont souvent trompeuses dans ce film… On croit assister à telle scène, pour finalement comprendre que c’est tout le contraire. J’ai sentie une grande maîtrise de l’oeuvre en générale et de la mise en scène tout au long de mon écoute. L’utilisation de certains plans et cadres sont très importants, ils jouent un rôle particulièrement primordial dans le film. Ce que j’ai aussi aimé et trouvé spécial, c’est qu’à tout moment, mon opinion envers les personnages changeait. Un moment, j’avais de la compassion pour un tel, pour ensuite la perdre complètement, pour revenir et encore repartir.

Seul point que j’ai plus ou moins apprécié: la fin. Pourquoi? parce que celle-ci, comparée au reste du film, ne pas tout simplement pas éblouie ni surprise.

Sachez aussi que pour savoir apprécié Stoker, vous devrez en accepter toute la subtilité et la noirceur sinon, ça ne fonctionnera pas pour vous.

Stoker est un récit noir, puissant, malsain et envoûtant qui charmera toutes personnes qui accepte d’embarquer dans ce monde un peu fou et de s’y laisser séduire.

Emma

Image

Advertisements

7 thoughts on “Stoker

  1. Quoi dire de plus sinon que ta description du film est assez claire! Ce n’est pas tout à fait mon style, mais j’ai aimé. J’ai été surprise à plusieurs reprises même si étrangement je n’ai pas été surprise de certaines scènes. Comme celle de la douche haha, je m’en attendais à 100% vu la tournure de l’histoire, ou bien à la fin lorsqu’elle tire. Bref, comme tu dis il ne faut pas être fermé pendant le film, car si c’est le cas moi j’aurais eu tendance à arrêter bien avant la fin.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s