Shutter (2004)

« Un photographe réalise que le fantôme d’une jeune femme apparaît sur tous ses clichés. Avec l’aide de sa petite amie, il va tenter de comprendre pourquoi cet esprit tourmenté s’acharne sur lui.»

Source: Wikipedia.org

Les films de fantômes sont assurément ceux qui me font le plus peur, c’est pourquoi j’évite habituellement d’en écouter! Lorsque j’écoute un film du genre même s’il est à chier, j’ai des palpitations, des sueurs froides et quelques bons traumatismes assurés. Je vous laisse donc  imaginer le résultat, lorsque j’écoute un bon film de fantômes; j’en suis perturbée pendant au moins 5 ans.

Shutter, aux premiers abords, a des airs de films habituels et assez banals. On y retrouve évidemment le classique du fantôme vengeur mystérieux, qui ne va jamais directement au but. Il y a aussi la jeune femme blanche, avec de longs cheveux noirs, mince et trop angoissante. Il y a le couple de jeunes gens, qui seront confrontés à de multiples épreuves. Il y a aussi l’éternel thème du mensonge dans un couple. En gros, Shutter ne réinvente en rien le genre de film asiatique classique et c’est justement ce qui en fait sa force…

Image

Le début du film est assez classique mais le reste du film sort du lot. Tout en étant en quelque sorte conventionnel, il surprend par sa fluidité et son intrigue habillement ficelée. L’histoire est cohérente, efficace et assez peu prévisible. Il n’y a pas de longueurs, l’angoisse et la tension vont toujours en augmentant au fil des minutes. Ce qui est surprenant, c’est que malgré les minimes effets spéciaux et l’absence d’extravagances, le film réussi à nous effrayer beaucoup plus que bien d’autres dans le même genre!! Tout ce qui est destiné à nous faire peur est fait de manière lente, douce subtile et intensément brillante! Plusieurs scènes sont complètement folles et fascinantes.

Image

L’élément le plus intelligent et percutant du film, tant qu’à moi, repose sur l’utilisation de photos.

De voire l’esprit apparaître sur des clichés, ajoute étrangement un coté réaliste à la chose. Le fait de voire celui-ci seulement sur les photos à quelque chose de drôlement troublant. En optant pour ce genre d’apparitions peu communes, les deux réalisateurs nous prouvent une fois de plus leur grande maîtrise et leur énorme talent!

Image

Nos trois protagonistes ont tous des personnalités très bien développées, originales et distinctes. Il y’a Tun, qui dégage un grand mystère; on sait qu’il cache quelque chose, sans trop savoir quoi. C’est un personnage complexe, qui évolue et qui se dévoile toujours un peu plus tout au long du film. Jane, la copine de Tun, qui cherche à comprendre ce qui arrive et qui se sent réellement très coupable. Elle a une sorte de pitié et de sympathie pour l’esprit. Finalement, il y a Natre l’esprit qui tourmente les 2 tourteaux ainsi que les amis de Tun. On éprouve de la compassion pour Natre et elle est en quelque sorte très émouvante. On voudrait sincèrement qu’elle trouve la paix, c’est un fantôme presque attachant ( presque)…

Image

Shutter surprend, car il ne tente pas d’aller plus loin que nécessaire ou de pousser les limites de l’intrigue inutilement. On retrouve plutôt un grand contrôle de tout ce qui est exploité. Les deux réalisateurs nous ont démontrés avec ce premier film, qu’ils savent ce qu’ils font, qu’ils sont capable d’effrayer les spectateurs avec une simplicité déconcertante. Simplement par la fin, nous pouvons saisir toute l’étendue du talent des réalisateurs, ainsi que leur grand potentiel. Parlant de la fin, je vous jure qu’elle est follement réussie! Elle va droit au bout, elle possède un visuel simple , elle est touchante et dérangeante; c’est le genre de finale qu’on retrouve assez rarement!

Image

Shutter n’est pas dans la lignée des films habituels de jeunes femmes laides fantomatiques et d’esprits vengeurs… Il est de ces film qui marque les esprits par sa simplicité, par son grand contrôle,  par une angoisse palpable, une intrigue élaborée à la perfection et par son absence de prétention.

Emma

Image

Advertisements

7 thoughts on “Shutter (2004)

  1. Y a de très bonnes séquences bien filmés, entre autre elle ou y a des cheveux dans le lavabo. La séquence vers la fin ou les amis de Tun lui demande de prendre une photo et qu’il accepte, j’ai trouver que c’était pas réaliste comme action.

      1. En tout cas c’est cool que tu m’est fait découvrir un film d’horreur que je connaissais pas. Avant j’achetais des revues qui m’aidais à trouver tous les bons films fantastique mais c’était genre 11$ la revue. Pas donner haha.

  2. Je viens d’aller lire sur la mente religieuse. Il y a une scène dans le film, ou le gars est assis et il y a un documentaire à la tv la dessus. Je suis content d’apprendre que le mâle se fait pas manger la tête automatiquement si il a une relation avec une femelle.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s