Ginger Snaps 1 ( Entre soeurs)

Je me souviens quand j’ai décidé de visionner Ginger Snaps; je n’avais aucunes attentes. Comprenons nous bien, c’est un film canadien, avec un faible budget et sans aucune prétention…  Considérons aussi le fait que je ne suis pas une grande fanatique de films de loup-garou…  Quelle fût ma surprise, de tomber sous le doux charme de Ginger Snaps…

 « Ginger (Katharine Isabelle) et Brigitte (Emily Perkins) sont deux soeurs jumelles inséparables. Elles ont les mêmes goûts, les mêmes vêtements et sont attirées par les mêmes garçons.Une nuit, alors qu’elles se promènent dans le parc, elles constatent quelque chose d’anormal. L’endroit est trop silencieux et il y règne une atmosphère malsaine. Elles s’enfuient en courant, mais une bête, surgie de nulle part, griffe le dos de GingerUne fois la créature semée, elles retrouvent la sécurité de la maison familiale et examinent la blessure. En dépit d’une plaie quelque peu superficielle, Ginger n’est plus comme avant. Son attitude a changé. A l’approche de ses menstruations, elle devient de plus en plus avide de garçons. La vérité prend alors forme sous les yeux horrifiés de Brigitte : sa soeur est devenue un loup-garou.» 

Source: allocine.fr

Image

Bien des films du genre reposent sur la transformation brutale et grandiose de l’être humain en la bête sauvage et sanguinaire. Souvent, les effets spéciaux, les scènes où l’hémoglobine abonde, les changements physiques drastiques, l’apparence du loup-garou en soit, correspondent à une grande partie du film. Par contre, je vous met en garde immédiatement; Ginger Snaps n’est pas de ce registre et c’est d’ailleurs ce qui en fait une merveille du genre.

Là où Ginger Snaps se différencie, c’est dans son approche de la lycanthropie. C’est une approche en parallèle avec le passage de l’enfance à l’adolescence.  Le film est bourré de métaphores entre la transformation en bête et la transformation du corps et du psychologique, au cours de la vie. À considérer aussi que pour une fois, ce n’est pas un homme qui se transforme, mais bien une jeune femme en pleine crise identitaire et émotionnelle. Je peux donc vous dire, entant que femme, qu’en visionnant ce film je me suis sentie très interpellée. Tsé le moment où tu te rends compte que tu as tes premières règles, les premiers SPM, les premières crampes menstruelles, le corps qui se métamorphose, les garçons,  une nouvelle conscience de son corps, les changements psychologiques, les sautes d’humeur, etc. Ahhh que de doux moments ( ou pas).  C’est en partie pour ça et je dis ça bien humblement, que je crois que les femmes ont une autre vision de l’œuvre et un autre degré de compréhension.

L’œuvre dispose d’une ambiance  glauque tout en étant comique. L’esthétique du film ne fait qu’amplifier cette ambiance; on passe d’une scène morbide à une scène digne d’une comédie. Le générique du début est à glacer le sang; c’est morbide à souhait.

Image

Les effets spéciaux sont assez limités (faible budget), mais rien ne tombe dans le ridicule. C’est toujours brillant, bien intégré et toujours humble. Il n’y a pas de grosses scènes spectaculaires de transformations, d’attaques grandioses ou peu importe mais le tout est très efficace et juste. J’ai particulièrement aimé le loup-garou qui est plus mignon qu’effrayant mais bon!

Image

Comme le film n’abuse pas de scènes gores (il y’en a tout de même ), il nous offre une vision tout autre de la lycanthropie. Il souhaite plus nous faire découvrir et comprendre les deux sœurs ; leur histoire, leurs personnalités, leur lien très fort, une sorte de dualité, etc. Ceci étant fait, nous nous attachons automatiquement aux deux personnages et nous éprouvons une sincère sympathie pour elles et tout ce qu’elles traversent.

Mais ne vous en faites pas, Ginger Snaps est tout sauf une petite comédie d’ado légère visant à assouvir les pulsions naissantes de jeunes pré-pubères… Le tout est habilement mélangé, sans jamais tomber dans l’excès du film pour ado. Il s’en dégage même une très grande maturité.

Image

Les héroïnes, soit Ginger et Brigitte, sont carrément à milles lieux des jeunes filles populaires, aux mœurs légères, top canon, etc. Ce sont deux jeunes femmes marginales, autant de l’extérieur que de l’intérieur, ce qui n’a pour effet d’ajouter encore plus de charme.

Ce film ne serait pas une totale réussite si les actrices n’étaient pas aussi talentueuses. Katharine Isabelle et Emily Perkins rayonnent dans une interprétation vraie et émouvante. À noter que Katharine Isabelle, est foutrement magnifique et dégage une grande sensualité tout au long du film.

Image 

Alors, le film passe t-il le test?

À 100%! Peu de films sont autant innovateurs, macabres tout en étant humoristiques, avec un faible budget et doté d’une grande émotivité. Rarement un film de loup-garou n’aura été aussi humain et touchant, croyez-moi!

Ginger Snaps se révèle donc être une très belle surprise.  Une œuvre horrifique et comique ( parfois) qui revisite un mythe ancestral de manière émotive, métaphorique et féminine. Définitivement classé dans mon top 10.

Emma

« Ensemble à jamais…»

Image

Advertisements

8 thoughts on “Ginger Snaps 1 ( Entre soeurs)

  1. La première fois que j’ai vu ce film, c’était au ciné-parc de Saint-Georges qui a fermer quelques années plus tard. C’était le genre de films idéal pour le ciné-parc. Après tous les premières années que les ciné-parcs étaient à la mode on y présentait pleins de films de loup garou. Entre autre I Was a Teenage Werewolf dans les années 50 qui avait fait fureur et foutu la trouille à Stephen King. Avec Michael Landon en adolescent perturbé qui se transformait en loup-garou, le même acteur qui allait plus tard jouer toujours des rôles de gentil, comme celui de Charles Ingalls dans la petite maison dans la prairie.

    Mais bref j’ai bien aimer ta critique. Je crois que les hommes aussi ont compris que ça faisait références au choses subtiles que les jeunes femmes vivent. En tout cas, moi me semble j’avais compris haha.

  2. Yééé contente que t’ai aimé ! C’est en effet un film fucking idéal pour le ciné-parc. Je me disais justement y’a pas longtemps, que je m’ennuyais du temps où y’avait des ciné-parc !
    Je sais ben que les hommes ont compris le sens de la métaphore mais pas autant intensément qu’une femme peut la comprendre mhuahhhaha!

    1. haha ouais c’est sur que les femmes sont mieux placé pour comprendre.

      Pour ce qui est des ciné-parcs, même lui de Saintt-nicolas ferme cette année, donc en Beauce, il y en aura plus je crois.

  3. En passant j’ai vu vendredi la conjuration. C’est bon mais faut se calmer. J’ai vu pleins de monde écrire que c’était un des films les plus épeurant tourné à date ou mettre le film dans la même catégorie que Shining et Poltergeist. Je dirais que c’est mieux que les films Amytiville.

    La première heure est juste bonne à faire faire des sauts aux fillettes. Y a la dernière demi-heure que là c’est plus adulte et que ça deviens intense et démoniaque vraiment. C’est vraiment premier degré aussi. J’imagine que ça peut être vu comme une qualité.

    Bref j’ai beaucoup aimer mais dans le genre effrayant, des films comme Saw ou Texas Chainsaw Massacre restent au top. Faut dire que les films de fantômes m’ont toujours fait moins peur que les films avec des gens.

    1. Ahhh ouais? Caline moi il est même pas encore sortie ici -_- Je capote tellement c’est long! Moi contrairement à toi, les films de fantômes me font peur au plus haut point!!!! Sur 10 tu donnerais combien mettons?

      1. Disons 7/10. Ouais toi tu risques d’aimer plus que moi. Nous aussi à Saint-Georges, ça arrive que des films viennent pas. J’ai monter à Québec à quelques reprises pour voir certains films haha.

  4. Ouais c’est un peu contradictoire mon affaire. Je chiale contre le film et d’un autre côté je lui donne une bonne cote ahah.

    P.S J’ai été voir le film, Louis Cyr hier. C’est bon.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s