The Conjuring

Ça fait des mois ( et des mois), que j’attend impatiemment  la conjuration. J’en suis pratiquement devenue agressive, je bouillais de l’intérieur car celui-ci est sorti environ deux semaines plus tard à Alma, qu’à d’autres endroits au Québec. Bref, hier soir je l’ai enfin visionné. Ce matin, je me demande si ma fébrilité et la grande attente a vraiment value le coup.

« Avant Amityville, il y a eu Harrisville. Inspiré d’une histoire vraie, « La conjuration » relate le récit horrifiant des enquêteurs du monde paranormal de renommée mondiale Ed et Lorraine Warren qui vinrent en aide à une famille terrorisée par une présence menaçante dans leur ferme isolée. Devant affronter une entité démoniaque violente, les Warren se retrouvent face à l’enquête la plus terrifiante de leur vie.»

Source: enprimeur.ca

Image

À première vue ( genre ben ben vite), le film apporte strictement rien d’innovateur; poupée effrayante, maison hanté, possession, enquêteurs du paranormal, famille, nouvelle maison, etc.  On va se le dire tout de suite, The conjuring n’invente pas ( et il n’en a pas la prétention non plus). L’histoire est assez prévisible et même banale mais étonnement, elle livre tout de même la marchandise de manière assez fracassante…

Commençons par l’ambiance générale du film qui est lourde et plus qu’intrigante. Contrairement à bon nombre de film, The conjuring ne veux pas nous mélanger et nous entremêler dans une intrigue incompréhensible et qui au final, s’avère douteuse. Non, The conjuring veut nous effrayer et il réussi admirablement bien. Autant par une mise en scène foudroyante, authentique, qui exploite subtilement ( ou pas) nos plus grandes peurs. James Wan joue avec nos peurs les plus viscérales et inconscientes et il réussi plus d’une fois à nous faire frissonner ou lâcher un tabarnak furtif…

Image

Beaucoup de film vont prioriser du gore ou des gros effets ( à chier) pour effrayer le public. The conjuring ne mise pas du tout la dessus et c’est un point que j’ai particulièrement apprécié. On nous offrent des scènes dérangeantes au niveau émotif ( enfants, animaux, suicide, etc), des effets simples mais très réussis, un jeu de caméra efficace, de la musique sobre et pertinente, etc.

Wan épate, sincèrement. Comme je le disais, il  joue avec nos peurs les plus simples les plus humaines. La poupée effrayante qui change de place, le noir, un piano, une cave, des bruits mystérieux, un enfant qui regarde en dessous de son lit. En gros, il ré-utilise ce qui effraie le plus, ce qui est classique mais de manière foutrement folle et particulière.

Image

Là où le film excelle d’une manière surprenante, c’est dans ces  ces «sous-histoires»  un peu sentimentales. Ces histoires amènent du réalisme et une touche d’émotivité dramatique parfaite pour cette oeuvre. On ne tombe jamais dans l’excès, le tout rend juste le film plus humain… et plus effrayant. Le fait de nous raconter deux histoires en genre de parallèles ( les Perron et les Warrens, tout en mixant plusieurs cas de ceux-ci) ajoute une touche de surprise et de sensibilité.

En aillant plus développé leurs histoires personnelles et les personnages eux-même,  on s’attachent très vite à ceux-ci; on voudraient sauter dans le film pour les aider, les sauver, on veux carrément que tous ces pauvres gens trouvent la paix et puissent être heureux.

Image

La distribution est phénoménale, sincèrement aucun acteurs ne vient entacher cette distribution de choix. Les acteurs interprétants les Perron offrent une interprétation très juste. Les 5 jeunes filles sont toutes très talentueuses. Je dois dire, que mon coup de cœur va tout de même aux acteurs jouant les Warrens. Non mais quel duo complètement fou! Écoutez, dans ma tête à moi, tellement ils sont bons, c’était eux les Warrens (les vrais tsé). Ils sont complices, touchants et percutants. Patrick Wilson ( Ed) est renversant et que dire de la merveilleuse Vera Farmiga ( Lorraine), qui crève l’écran autant par son talent que sa beauté et son charisme. Vraiment un duo parfait. Ils ne font aucunement hontes aux véritables Ed et Lorraine.

Image

Contrairement à plusieurs films du genre, je l’ai trouvé constant dans son intrigue, dans sa frayeur et dans sont déroulement. Le début est un peu lent mais je n’ai pas détestée ça, au contraire. Au final, ça donne tout de même une oeuvre bien montée, sans moments faibles flagrants. Me semble donc que je finirais pas cette chronique tellement j’ai de trucs à dire sur ce film. Je vais terminer en disant que j’ai très bien investie mon 7$, que l’attente valait la peine (même plus que je le pensais) et que je suis encore sous le choc d’avoir vue un tel film. La fanatique de film d’horreur que je suis est émue devant une telle oeuvre cinématographique sincère et fidèle à ses influences. Ça fait du bien de visionner un tel film, je vous le jure.

Image

James Wan nous offre un film d’une grande qualité esthétique, d’une maîtrise et d’une intelligence surprenante, une oeuvre bien ficelée, une dose de traumatismes considérable, une pincée de sensibilité parfaite, une distribution sublime et une oeuvre dans son ensemble, qui donne un souffle d’espoir et qui ferra sourire les fans les plus exigeants. Je lève mon chapeau!

Emma

« Dieu existe, le Diable existe, à chacun d’entre nous de savoir qui nous allons choisir.» Ed et Lorraine Warren

Image

Advertisements

3 thoughts on “The Conjuring

  1. Haha je savais que t’allais aimer 😀 !!! Pour vrai, le film est quand même long, mais je ne l’ai pas vu passé. J’étais tellement dans l’histoire et tellement sur les nerfs et oui j’ai lancé quelques sacres (il n’y avait personne dans le cinéma haha). J’avais les 2 pieds sur ma chaise et j’avais le même sentiment que lorsque je m’apprête à faire une montagne russe haha! Bref, j’ai le même point de vu par rapport aux trucs qui sont très semblable à n’importe quel film d’horreur mais le réalisateur a tellement bien utilisé le tout, c’est l’un de mes films préférés (moi c’est vraiment mon style de film d’horreur, j’en ai plus écouté dans le genre esprit et exorciste que des films de monstre et de sang haha)

  2. Me semble que ça faisait longtemps que j’avais pas vu un bon film de hantise comme ça ! Habituellement ça tombe tellement vite dans l’exagération et les effets spéciaux abusifs que ça enlève tout le côté « Merde je dormirai pas cette nuit ! ». Là c’est l’inverse, c’est tellement bien équilibré et « réaliste » dans son genre qu’on baigne totalement dans l’ambiance ! Bref, un gros +++ pour moi !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s