Petit top 5 pour un Noël horrifique

Okay, c’est le temps des fêtes mais vous ne pensiez tout de même pas que c’était une raison suffisante pour m’empêcher de vous parler de films d’horreur? L’idée de faire un top sur mes films d’horreur de Noël favoris m’attirait plus ou moins car au fils des années et des différents tops, ce sont toujours les mêmes titres qui ressortent mais bon, je me suis laissée tenter par la demande d’une personne (Salut Benoit!) et je me suis dit que ça pourrait être assez agréable à rédiger, donc voilà un petit top 5 qui j’espère, ajoutera 1 ou 2 titres à vos classiques de Noël!

#5 The Nightmare Before Christmas

Année: 1993

Pays: États-Unis

Réalisateur: Henry Selick (d’après une histoire de Tim Burton)

Pourquoi l’écouter dans le temps des fêtes? Comment ne pas aimer profondément un film traitant à la fois d’Halloween et de Noël? Bon je suis au courant que ce n’est pas réellement un film d’horreur mais je crois qu’ils fait partie de ceux mettant de l’avant un conte légèrement plus sombre et beaucoup plus brillant que bien d’autres films d’animations. À la fois émouvant, grandiose au niveau esthétique et sonore, tout en étant drôle mais aussi lugubre, The Nightmare before Christmas est l’oeuvre par excellence ayant réussie en quelque sorte deux choses presque impossibles, soit de mélanger deux fêtes ordinairement inaccordables (Halloween et Noël) et de réaliser un film d’animation avec une touche d’horreur qui plait aux enfants tout comme aux adultes.

The Nightmare Before Christmas est un film grandiose qui nous plonge dans un univers des plus complexes et exquis, qui mérite amplement de se trouver dans ce top!

thenight

#4 Silent Night, Deadly Night

Année: 1984

Pays: États-Unis

Réalisateur: Charles Sellier

Pourquoi l’écouter dans le temps des fêtes? Ce que j’aime profondément de Silent Night, Deadly Night c’est qu’il n’est pas vide de psychologie, nous sommes en effet cordialement invités dans la douce descente aux enfers de Billy, de l’enfance à l’âge adulte et cette descente s’avère être toute sauf vide de sens. Parce que si Billy est devenu un personnage légèrement perturbé mentalement obsédé par le châtiment, ce n’est pas sans raisons. Ces agissement sont même assez légitimes et nous arrivons même à ressentir une certaine compassion envers lui.

Plus de 30 ans après sa parution, Silent Night, Deadly Night demeure un slasher qui je dois reconnaître, ne réinvente rien et se trouve dans la lignée des slashers typiques des années 80. Mais celui-ci demeure tout de même plus que sympathique et très efficace. Ne l’écoutez pas en passant que c’est un film hyper choquant, comme le scandale qu’il avait créé lors de sa sortie a voulu nous le faire croire, c’est tout simplement un honnête divertissement qui a bien vieillit et qui je crois, restera un classique de Noël pour encore de nombreuses années.

silent

#3 Treevenge

 Année: 2008

Pays: Canada

Réalisateur: Jason Eisener

Pourquoi l’écouter dans le temps des fêtes? Treevenge a définitivement été le 16 minutes le plus divertissant de ma vie. Tu veux voir ce que donnerait la colère d’une armée de sapin décidant de se révolter contre les humains les décimant et les humiliant depuis des siècles? Tu veux rire? Tu veux avoir les yeux rempli d’émerveillement? Treevenge est tellementtttttttt pour toi ! En plus de tout ça, il y a un coté légèrement environnementaliste ce qui rend le court-métrage encore plus jouissif et réfléchi.  Non mais sérieux, quoi de plus agréable que de voir la nature se révolter contre les hommes? Je te jure c’est juste magique !

Treevenge est une oeuvre intelligente, imaginative et réellement satisfaisante, un petit quart d’heure exploité à la perfection qui arrivera à  rassasier les fans d’horreur les plus exigeants ! Au fait, t’as pas d’excuses pour ne pas l’écouter; il dure uniquement 16 minutes et tu peux le visionner gratuitement sur Youtube en cliquant ici.

Ah et merci encore Marc-Antoine Labonté de m’avoir poussé à le visionner !

treevenge

#2 Gremlins

Année: 1984

Pays: États-Unis

Réalisateur: Joe Dante

Pourquoi l’écouter dans le temps des fêtes? Quel autre film que Gremlins a autant pu nous faire rêver en même temps de nous traumatiser solide ? Aucun. Rares sont les films qui auront mélangé avec autant de savoir faire la comédie familiale et le parfait film d’horreur. Certains disent qu’il a légèrement vieillit mais je trouve personnellement que c’est complètement faux; Gremlins est et sera toujours un classique intemporel entre la comédie et le fantastique, saupoudré juste assez d’une légère poudre magique horrifique.

À voir et revoir et revoir et encore revoir avec toute la famille sans aucune modération, à Noël… ou juste n’importe quand dans l’année!

gremlins

#1 Black Christmas

Année: 1974

Pays: Canada

Réalisateur: Bob Clark

Pourquoi l’écouter dans le temps des fêtes? Je ne veux pas recommencer un vieux débat mais on s’entend pour se dire que Black Christmas, c’est LE premier slasher et juste pour ça, si t’es fan du genre tu dois l’écouter. Malgré ces 40 ans, celui-ci n’a aucunement perdu son efficacité, sont impeccabilité scénaristique et sa grande inventivité. Black Christmas baigne dans une ambiance anxiogène, lugubre et disons le, assez peu festive. Certaines scènes sont tout simplement mémorables et reprennent les codes du giallo tout en ancrant plusieurs codes relatifs aux slashers, que nous connaissons aujourd’hui. Ce qui est aussi génial, c’est qu’il se déroule à Noël, la fête par excellence de la joie et de l’amour mais que le ton du film est à l’antithèse complète de ces sentiments.

Black Christmas est la preuve la plus flagrante que la qualité d’un film n’a rien à voir avec sa popularité car avouons le, celui-ci est  très peu connu du grand public…  Pour sa tension constante, son caractère innovateur, sa grande qualité, pour avoir grandement inspiré Carpenter dans sa réalisation d’Halloween ( on ne pourra jamais assez le remercier), pour les risques que le réalisateur a pris, pour sa mise en scène d’un tueur abstrait, pour le jeu impeccable des acteurs, pour le talent du réalisateur à nous faire imaginer les scènes plutôt qu’à tomber dans un cirque démonstratif, pour sa fin qui aurait pu être un flop mais qui s’avère grandiose et surtout pour avoir rendu la fête la plus joyeuse en un véritable cauchemar visuel et auditif ; Black Christmas mérite de manière indéniable la première position de mon top 5!

black-christmas-pic-1

Je profite de cet article pour vous dire un gros merci de me lire et de partager mes articles. Merci aussi aux gens qui prennent le temps de m’écrire pour me dire que j’écris bien, que même s’ils n’aiment pas les films d’horreur je leur donne le goût d’en visionner, que leur ai fait découvrir tel ou tel film, etc. Je tiens ce blog uniquement pour le plaisir mais je dois avouer que ça me fait plaisir de constater que des gens aiment me lire! Je suis quand même rendue à 15 000 visites sur mon blog, c’est au moins 14 000 visites de plus que ce je m’attendais t’sais. Bon, trêve d’émotivité. Comme je ne récrirai surement pas d’autres articles d’ici Noël, ma grosse face ci-dessous, tient à vous souhaiter un merveilleux temps des fêtes, avec beaucoup d’amour, de joie, pis toute le gros kit là! XX

Emma

tn

Cette photo abusivement festive est une gracieuseté de la talentueuse Marilyn Bouchard

Lien vers sa page : Pigment B Photo et Design

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s